L’Art équestre à l’époque de François 1er, dernier roi-chevalier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Exposition animée et projetée sur les murs voûtés des Écuries du Château du Rivau
Exposition conçue par Patrice Franchet d’Espèrey, docteur en sciences de l’éducation, écuyer du Cadre noir de Saumur honoraire et Monique Chatenet conservateur en chef du patrimoine honoraire.
A l’occasion du 500e anniversaire de la bataille de Marignan, le château du Rivau rend hommage au brillant François 1er, le roi-chevalier.
En 1515, le seigneur du Rivau, François de Beauvau est un proche compagnon du roi et grand amateur de chevaux de François 1er. Ce grand seigneur du royaume élevait dans les somptueuses écuries de son château du Val de Loire les imposants destriers qui portèrent avec panache la chevalerie française lors des guerres d’Italie. Son compagnon d’armes Bayard, celui-là même qui adoube le jeune roi et le fait chevalier sur le champ de bataille de Marignan, meurt à ses côtes à la bataille de Romagne.
Car le vainqueur de Marignan aimait se mettre en scène comme la parfaite incarnation du roi-chevalier. La célèbre entrevue de François 1er avec Henri VIII, roi d’Angleterre, au camp du drap d’or ainsi que sa victoire à Marignan en sont un parfait symbole.
L’exposition projetée dans les écuries du Château du Rivau (classées Monument Historique) retrace les évolutions de l’art équestre au cours du règne de François 1er. Le roi, grand communicant, laisse son empreinte de chevalier « pour le plaisir » en armure d’apparat, porteur ainsi des idéaux de la Renaissance. L’image du roi-jouteur ceint d’une lourde armure et brandissant une épée devient alors une image démodée de la France médiévale, loin des représentations modernes de François 1er en habit de la Renaissance.
L’iconographie représentant le roi à cheval projetée de manière innovante sur les murs voûtés des Écuries Renaissance du Rivau exprime magnifiquement comment le Valois su suggérer ses qualités de bravoure et de courage et asseoir ainsi l’autorité royale. Le prestige acquis par son attitude de roi-chevalier transmise à ses sujets et contemporains à l’aide de ses fabuleux portraits équestres contribue à la fascination qu’exerce ce prince de la Renaissance. Cette facette de François 1er apporte un éclairage complémentaire aux idéaux que son mécénat culturel et artistique véhicule.

Ouverture 2015
Avril: 10h-18h
Mai à sept: 10h-19h
Oct au 1er nov: 10h-18h

TARIFS: adultes (10,50€), enfant de 5 à 18 ans (7€), Etudiants, sans emploi (8,50€), Forfait famille: 30€ à 35€

http://www.chateaudurivau.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>